Taoïsme

04 C

Dès son origine la peinture chinoise a été parcourue et animée par le souffle fécond de la pensée Taoïste, et au-delà d’une simple technique picturale vide de sens, la pratique de la calligraphie et de la peinture doit avant tout être perçue comme la mise en pratique d’une sagesse.
Le Taoïsme se préoccupe essentiellement de la recherche de l’harmonie entre l’homme et l’univers selon le Tao, qui est le principe d’ordre à l’origine du monde, et qui anime la nature. Pour cela il doit chercher à maintenir l’équilibre des forces opposées et complémentaires du yin et du yang. Pour ses penseurs comme Lao Tseu ou Tchouang Tseu, toutes les valeurs habituelles communément admises qui fondent le monde sont dénuées de sens. La croyance selon laquelle l’homme peut impunément imposer sa volonté aux évènements sans respecter les lois naturelles conduit bien souvent aux pires catastrophes, cela entraine le concept de wu-wei qui est un élément important de la pensée Taoïste, wu-wei est habituellement traduit en français par non-agir ce qui engendre bien souvent une mauvaise interprétation, il ne s’agit pas de rien faire, mais plutôt de ne pas interférer dans le déroulement naturel des choses par une volonté d’agir égotique.
Le non-agir consiste en la spontanéité de l’action, qui ne doit pas être anticipée ou réfléchie. En se libérant de son intellect, on se montre disposé à accueillir ce qui se présente sans anticipation. «L’homme accompli connaît sans voyager, comprend sans regarder, accomplit sans agir» (XLII) ; il «n’entreprend rien de grand et peut ainsi parfaire sa propre grandeur» (LXIII), il demeure désintéressé et reste disponible. S’appuyant sur l’exemple de la nature, où l’action de déroule spontanément, l’action doit être authentique et en harmonie avec l’intuition intérieure.
C’est pourquoi les Taoïstes préconisent une vie méditative en retrait du monde, une vie simple et frugale en harmonie avec la nature et axée sur le respect des lois du Tao. Ce sont ces lois tirées de son observation de la nature que le peintre Taoïste tentera de mettre en œuvre dans ses peintures, il s’appliquera à les reproduire pour pouvoir animer les souffles vitaux qui donneront vie à ses créations.
Mots-clés :

Taigetsu